Qu’est-ce qu’un CV ?

Qu’est-ce qu’un CV ?

Construire un CV est une étape cruciale lorsque l’on recherche un emploi. Il est notre vitrine professionnelle, celle qui donnera envie aux recruteurs de vouloir nous connaître davantage ou non. Pour cette raison, il doit être soigné et comporter un maximum d’informations essentielles sans être trop chargé de contenus superflus.

Mais, il n’est pas toujours évident de savoir ce qui doit être mis et ce qui ne doit pas être mentionné… D’autant que nous ne sommes pas dans la tête de celui qui recherche un employé.

Heureusement, il y a des choses qui sont assez universelles et qui peuvent grandement vous faciliter d’ans l’élaboration d’un CV pertinent et bien en forme.

Voici donc les infos indispensables que l’on doit voir dans votre curriculum vitae afin d’espérer obtenir un entretien d’embauche.

Des informations générales vous concernant

Votre CV doit contenir :

  • Votre adresse afin que l’employeur sache où se trouve votre domicile. La distance par rapport au lieu de travail est un critère qui est souvent analysé par les recruteurs car cela donne un à priori sur l’éventuelle ponctualité ou non ainsi que de possibles frais de déplacement qui seraient à sa charge.
  • Votre nom et prénom ainsi qu’une adresse e-mail et un numéro de téléphone afin que l’on puisse vous recontacter pour un éventuel entretien. Veillez à avoir une adresse mail suffisamment professionnelle. Évitez à tous prix les adresses mails de vos 12ans comme « [email protected] »…
  • La mention de votre permis de conduire si vous en avez un. Aussi, vous pouvez préciser que vous êtes véhiculé.
  • Vos qualité de manière générale. Sérieux, motivé, aimant les voyages… Essayez d’adapter les caractéristiques que vous citez au travail pour lequel vous posez votre candidature. Toujours pour reprendre l’exemple du comptable, mettez en avant le fait que vous êtes patient et méticuleux plutôt que le fait que vous êtes sociable et extraverti.
  • Les langues que vous parlez en précisant le niveau que vous avez pour chacune d’elles.

Mise en page et en forme du CV

L’organisation du CV est un point primordial à prendre en compte. Pour résumer des années d’expériences, tu dois garder en tête certaines règles et réfléchir à la manière optimale d’organiser ton contenu.

Quels sont les sections à mettre absolument sur un CV ? Le recruteur ne s’attarde pas sur chaque détail, il est donc essentiel d’être bref et concis. Sur un CV, il est recommandé de mettre en avant les sections suivantes :

  • Coordonnées : numéro de téléphone, adresse mail, adresse de résidence, compte LinkedIn, etc. Ne pas mettre de lien vers son profil LinkedIn est une grave erreur selon 96% des recruteurs
  • Paragraphe d’introduction où tu présentes globalement ton orientation professionnelle et tes atouts pour le poste en question
  • Expérience professionnelle en détaillant tes missions et en chiffrant tes accomplissements
  • Formations et diplômes
  • Compétences comportementales : communication, empathie, travail d’équipe, écoute, etc.
  • Compétences techniques : conception graphique, SAP, Pack Office, etc.

D’après l’enquête de Resumelab, 76 % des recruteurs préfèrent quand les deux types de compétences (soft-skills et hard-skills) sont séparées sur un CV.

Faut-il opter pour CV à une seule colonne ou en deux colonnes ? Pour un maximum de clarté et une meilleure compréhension de la part des recruteurs, nous te recommandons de rédiger un CV à deux colonnes. 77% des professionnels affirment qu’ils préfèrent ce type de CV. Si tu compte à ton actif plus de 5 ans d’expérience, tu peux te permettre d’utiliser deux pages pour rédiger ton CV.

Quels sont les éléments à éviter dans un CV selon l’enquête de ResumeLab ?

  • La liste de centres d’intérêt si tu as plus de 5 ans d’expérience
  • La liste de tes références, selon 89 % des recruteurs

CV coloré ou CV en blanc et noir ? Les recruteurs ont une préférence pour les CV en noir et blanc ou avec des couleurs sobres. Nous te recommandons donc d’opter pour des couleurs comme le gris, le beige ou encore le bleu. Ainsi, 71% des recruteurs préfèrent les CV formels et standardisés et seulement 7 % préfèrent les designs créatifs. Cela dépend bien sûr du secteur dans lequel tu postules et du poste convoité. Si tu souhaites être designer, il est plutôt conseillé d’être créatif.

Recrutement: avez-vous besoin d’un CV en anglais ?

Vous cherchez un emploi aux États-Unis? Un job en Angleterre? Pour optimiser vos chances de recrutement au sein d’une entreprise basée dans un pays étranger, vous avez tout intérêt à proposer un CV en anglais.

Trouver un job à l’étranger

Les recruteurs exerçant dans un pays étranger attendent naturellement que les candidats leur envoient des CV rédigés dans un langage internationalement pratiqué… autrement dit, en anglais. Mais il peut également s’avérer judicieux de candidater avec un CV en langue anglo-saxonne auprès d’une société française officiant sur des marchés internationaux, comme PSA (Stellantis) ou Total. Voilà un excellent moyen de démontrer son niveau de langue et de faire tout de suite bonne impression auprès du directeur des ressources humaines ou du chef d’entreprise.

Mais un véritable CV anglais ne se résume pas à la simple traduction d’un CV français. Il ne serait pas opportun de reprendre le listing de vos compétences et de le traduire mot à mot. La technique serait même contre-productive, car elle risquerait de mettre l’accent sur certaines de vos lacunes. Donc pour rédiger correctement un CV en anglais, il faut connaître les règles d’usage.

Bien rédiger son CV anglais

CV français et CV anglais, même combat? Pas tout à fait… Il existe en effet des différences notables entre les deux versions. La première concerne vos informations personnelles. Si nous avons l’habitude en France de détailler notre état civil (âge, date de naissance…), notre adresse ou encore notre nationalité, ces précisions sont inutiles dans les pays anglo-saxons. C’est également le cas pour la photo d’identité qui n’est absolument pas requise aux États-Unis, ni même au Royaume-Uni. Mais, à l’inverse de notre CV « classique », les Anglo-saxons ont l’habitude de commencer la présentation de leur profil par un texte introductif situé en haut de page. Intitulé « personal statement », ce petit paragraphe sert d’accroche et se doit de donner envie au recruteur de pousser sa lecture plus loin.

Valoriser les 5 dernières années d’expérience

Si vous avez plus de 5 ans d’expérience, vous pouvez étendre votre CV sur deux pages maximum. Et insister sur vos expériences professionnelles, justement, parce que c’est la partie qui sera la plus lue. Notamment, celle des cinq dernières années, parce que les recruteurs s’y attardent davantage que sur les suivantes.

Il faut savoir que 82% des professionnels qui recrutent utilisent des robots trieurs, c’est-à-dire des systèmes de recrutement automatisés, et que 65% d’entre eux leur font confiance dans le tri des CV. Ils ont conscience qu’ils ne sont pas totalement fiables, mais cela ne les empêche pas de les utiliser.

Alors, comment passer ce barrage? L’enquête recommande d’utiliser des mots clés, un PDF texte plutôt que des images et de limiter au maximum le nombre de visuels. Concrètement, cela signifie qu’il faut s’assurer que sa mise en page reste claire, que les mots clés de l’annonce, qui figurent souvent dans les “exigences” ou “compétences exigées”, soient également dans votre CV.

De même, n’hésitez pas à modifier l’intitulé des postes précédents afin qu’ils collent à l’intitulé du poste visé, s’il s’agit de postes identiques, bien sûr.

Jean