Site icon Les actualités de Yatedo

Obtenir des conseils pour créer son entreprise

L’intention de ces pages n’est pas de donner des conseils sur l’opportunité ou non de créer un type particulier d’entreprise en France, et encore moins sur la manière de la gérer.

Nous pensons que vous êtes la meilleure personne pour décider de ces questions, en collaboration avec vos conseillers professionnels.

Néanmoins, une chose dont nous sommes certains est l’importance d’obtenir de bons conseils, et d’en obtenir beaucoup, de différentes personnes. Les histoires sont légion d’expatriés qui se sont lancés dans l’aventure sans réfléchir et qui l’ont regretté par la suite.

Nous sommes conscients que la langue va constituer une barrière pour certaines personnes, mais de nombreux conseillers parlent anglais et, si ce n’est pas le cas, demandez à quelqu’un de traduire pour vous.

En conséquence, nous fournissons ci-dessous des informations sommaires sur les principales sources de conseils que vous trouverez en France.

i. Comptable

La première et la plus importante des visites doit être celle d’un bon comptable, orienté vers le commerce.

Un comptable est appelé expert comptable.

La plupart d’entre eux ont une bonne connaissance du droit des affaires, du climat des affaires et des questions fiscales – et fournissent également des conseils en matière de comptabilité !

Néanmoins, vous devez déterminer le choix de votre comptable en fonction de vos besoins. La priorité est-elle le conseil fiscal, le conseil sur la création de l’entreprise ou le conseil commercial ? Il ne fait aucun doute que beaucoup chercheront des conseils complets sur toutes ces questions, mais tous les comptables français ne sont pas en mesure d’offrir un tel service, et vous devez donc choisir avec soin.

Renseignez-vous sur les meilleurs comptables de la région et visitez-en quelques-uns avant de choisir celui que vous souhaitez utiliser.

La plupart d’entre eux seront prêts à vous donner une heure ou deux de conseils gratuits, dans l’espoir d’obtenir votre compte professionnel.

ii. Notaire/Avocat

Si vous envisagez de créer une société à responsabilité limitée pour gérer votre entreprise, vous devriez vous rendre chez un bon notaire qui devrait être en mesure de vous fournir des conseils et une assistance utiles sur la création d’une société, notamment en ce qui concerne les aspects juridiques, l’enregistrement de l’entreprise et les baux commerciaux.

Les conseils préliminaires sont susceptibles d’être donnés gratuitement.

Certains notaires ne sont pas actifs dans le domaine de la création et du développement d’entreprises, il vous faudra donc peut-être chercher ailleurs.

Si votre situation est complexe ou, en particulier, si vous achetez une entreprise existante, vous pouvez, à la place d’un notaire, consulter un avocat spécialisé dans les questions commerciales. Il est peu probable que les honoraires soient dérisoires, alors demandez-lui ses tarifs.

iii. Chambre de commerce

Une troisième source de conseils est votre Chambre de Commerce/Metier/Agriculture locale. Les chambres sont des organismes statutaires importants en France, qui jouent un rôle majeur dans l’enregistrement et le développement des entreprises.

Comme elles ont une fonction semi-réglementaire, vous devrez peut-être faire preuve d’un peu de prudence quant à ce que vous leur dites, mais si vous parvenez à vous repérer dans leur organisation, elles peuvent vous fournir des informations précieuses sur le marché local, les réglementations, les questions fiscales et de sécurité sociale.

iv. NACRE

Vous pouvez obtenir des conseils gratuits en matière de création d’entreprise, ainsi qu’un prêt sans intérêt, par le biais d’un réseau national de création d’entreprise appelé « NACRE » (Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise).

Cette aide est principalement destinée aux chômeurs, aux bénéficiaires de la sécurité sociale ou aux personnes licenciées. Vous pouvez vous inscrire au chômage dès votre arrivée en France, sans avoir le droit de percevoir des prestations de sécurité sociale. Après six mois d’inscription au chômage, vous avez droit aux aides de NACRE.

Un prêt sans intérêt est également disponible dans le cadre de ce service, pour une somme allant jusqu’à 10 000 €, pour une période allant jusqu’à 5 ans. Pour pouvoir bénéficier de ce prêt, vous devrez prouver que vous avez trouvé une autre aide financière complémentaire d’un montant et d’une durée équivalents auprès de votre banque (ou d’une autre source).

Si vous pensez être éligible, vous devez vous renseigner auprès de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) ( !) de votre préfecture.

v. Agence pour la création d’entreprises

L’agence nationale pour la création d’entreprises en France s’appelle Bpifrance Création.

Elle a un bon site Internet et des bureaux dans tout le pays.

vi. Boutiques de Gestion

Il s’agit d’une autre agence nationale pour la création d’entreprise qui dispose d’une liste de conseillers d’entreprise dans tout le pays. Elle propose également une série de cours de formation utiles, dont beaucoup sont gratuits ou à prix réduit.

Bien que leur site web soit moins utile pour les conseils aux entreprises, il contient la liste des conseillers locaux.

Le site se trouve à l’adresse Boutiques de Gestion.

vii. Association commerciale/organisme professionnel

Nous vous suggérons également de contacter l’association professionnelle nationale ou l’organisme professionnel responsable de l’activité commerciale dans laquelle vous avez l’intention d’opérer.

Quel que soit le type d’activité que vous vous proposez d’entreprendre, vous trouverez certainement en France un organisme national représentatif qui pourra vous fournir des informations utiles.

viii. Consultants en études de marché

Deux sources d’études de marché de haute qualité pour l’entrepreneur sérieux sont Euromonitor et Xerfi.

Le premier est rédigé en anglais, le second en français.

Leurs rapports coûtent entre 500 et 5 000 euros !

ix. Forums

Outre les sources de conseils professionnelles mentionnées, si vous ne l’avez pas encore fait, nous vous suggérons également d’essayer l’un des nombreux forums d’expatriés disponibles sur le web.

Il est peu probable que votre situation et vos questions soient uniques, alors profitez de l’expérience des autres.

Quitter la version mobile