Yatedo

Yatedo

Yatedo est un moteur de recherche sémantique de personnes qui permet aux utilisateurs de retrouver et contacter n’importe qui via le web.

En 2007, Amyne Berrada et Saad Zniber, étudiants à Epitech, développent un moteur de recherche de personnes. Le service est disponible en novembre 2009, en version bêta privée jusqu’en août 2010. En avril 2012, Yatedo effectue sa première levée de fonds : 1,2 million d’euros auprès d’investisseurs français. En 2014, le moteur de recherche est décliné en solution de sourcing dédiée aux recruteurs : Yatedo Talent qui extrait les infos sous forme de profils. Des indicateurs prédictifs, basés sur l’Intelligence Artificielle et le Big data, aident à la prise de décision, notamment quant au potentiel du candidat. En octobre 2015, une deuxième levée de fonds de 1,5 million d’euros est achevée auprès d’investisseurs français. En décembre 2016, une nouvelle levée de fonds de 2 millions d’euros est annoncée. Début 2018, Yatedo intègre l’AI Factory de Microsoft, située à la Station F. Le 4 novembre 2020, l’entreprise est placée en liquidation judiciaire.

Dès 2009, présageant la part grandissante que prendraient les recherches liées aux personnes sur Internet, Amyne Berrada et Saad Zniber alors étudiants à Epitech, se lancent dans le développement d’un moteur de recherche de personne. Après deux ans de recherches et de développement, pendant lesquels ils mettent au point des robots chercheurs utilisant la sémantique, et deux années d’utilisation en béta privée afin d’affiner leur produit, Yatedo est enfin lancé au public.

Présentation

Yatedo est le seul moteur de recherche « Made in France » qui transforme le web en vivier de candidats.

Créé en 2011 en France, Yatedo est le seul moteur de recherche de personnes au monde capable d’extraire, de synthétiser et de structurer les informations publiques issues du web. Les résultats de recherche sont livrés sous forme de cartes de visite digitales et de profils, bien plus lisibles que des séries de liens que l’on retrouve dans les moteurs de recherche classiques.

Conscients de l’impact qu’une telle technologie pourrait avoir pour le monde du recrutement, les fondateurs ont naturellement décliné leur moteur de recherche en un outil de sourcing pour les recruteurs, Yatedo Talent.

Produits présentés

Yatedo Talent est un outil de sourcing en SAAS.

Sa dernière innovation, Yatedo Intelligence et ses indicateurs prédictifs, permet de recruter les meilleurs talents avant tout le monde. Les nouveaux indicateurs donnent une vision plus claire et plus approfondie des CV. Il suffit de se rendre sur le profil d’un talent pour voir apparaître les indicateurs relatifs à son parcours. Ils permettent de détecter le potentiel des candidats ainsi que leur réussite future une fois en poste, tout en réduisant les incertitudes.

Du nouveau pour la recherche de personnes sur Internet

Yatedo est un puissant moteur de recherche de personne qui s’inscrit dans une démarche radicalement différente des outils disponibles à ce jour. Son innovation repose sur l’exploitation de la sémantique pour comprendre, analyser et structurer les informations recueillies sur une personne sous la forme d’une carte d’identité numérique claire et détaillée.

Autre innovation, Yatedo propose de prendre le contrôle de sa carte d’identité numérique pour mieux en organiser le contenu,  via le bouton « Prendre le contrôle de mon profil ». Les internautes, après identification, peuvent dès lors gérer les contenus numériques les concernant.

« Avec l’utilisation généralisée des réseaux sociaux, personnels et professionnels, ou tout un chacun publie et partage de l’information via différents canaux (Twitter, Viadeo, Facebook…) il devient essentiel de maîtriser ce qui est diffusé sur soi. » Déclare Amyne Berrada, co-fondateur de Yatedo, « Or on ne peut bien maîtriser ces informations que si l’on a accès, à un moment T à une photographie d’ensemble de ce qui circule ».

Les principales caractéristiques du moteur de recherche Yatedo :

  • Affichage des résultats sous forme d’un profil permettant à l’utilisateur de visualiser les différentes personnes correspondant à sa requête et ainsi de distinguer les homonymes
  • Organisation des informations publiques disponibles dans un profil clair et détaillé : présentation synthétisée, biographie, contacts, différents profils sociaux, expérience professionnelle, compétences, blogs, sites qui parlent de cette personne, photos et vidéos publiques
  • Le profil est accompagné d’un Graphe social qui illustre les relations sociales de la personne.
  • Profil Célébrité ou Personnages Publics

Yatedo propose différentes fonctions de recherches :

  • Recherche phonétique
  • Recherche par connaissance : l’internaute tape le nom d’une personne + ‘CONNAIT’ + le nom d’une personne de son entourage.
  • Recherche par mot-clé : en associant le nom de la personne recherchée à celui d’une ville, d’une école, d’une entreprise, ou n’importe quel type de mot clé…

Le moteur de recherche Yatedo est disponible en 2 langues, français et anglais, et en application IPhone.

En 2012, Yatedo a levé 1,2 millions d’Euros auprès de True Global Ventures, un fond d’entrepreneurs dirigé par Dusan Stojanovic, et de business angels. Celle-ci permettra à Yatedo de poursuivre la R&D sur son produit et d’étendre ses activités en proposant notamment des offres spécifiques pour les entreprises.

A propos de Yatedo

Yatedo est un moteur de recherche de personne, lancée en 2013 par la start-up française éponyme. Puissant et innovant, le moteur de recherche de personne Yatedo est basé sur des robots sémantiques qui remontent, analysent et organisent les informations en résultats sous forme d’un profil.
Yatedo compte 5 millions de visiteurs uniques par mois, plus de 500 millions de profils indexés et est utilisé dans plus de 30 pays. La Start-up française, basée à Paris, emploie 10 personnes.
En 2012, Yatedo lève 1,2 millions d’Euros, auprès de True Global Ventures, un fond d’entrepreneurs dirigés par Dusan Stojanovic, et de business Angels. Cette levée de fonds permettra à Yatedo de poursuivre la R&D sur son produit et d’étendre ses activités en proposant notamment des offres spécifiques pour les entreprises.

La liquidation judiciaire

Yatedo est actuellement en liquidation judiciaire.

Qu’est-ce qu’une liquidation judiciaire ?

La liquidation judiciaire est la procédure mise en place lorsqu’un débiteur – souvent une entreprise – n’est à la fois plus en capacité d’honorer ses créances et se trouve dans le même temps dans une situation qui ne permet pas d’espérer un rétablissement.

À ce titre, elle intervient souvent lorsque la procédure de redressement judiciaire n’a pas produit les résultats escomptés ou n’est pas/plus envisageable. Contrairement au redressement judiciaire, la liquidation met fin définitivement à l’activité de l’entreprise.

Qui est concerné par la liquidation judiciaire ?

La liquidation judiciaire peut être engagée pour :

  • toute entreprise commerciale, artisanale, agricole ou libérale (personne physique ou morale)
  • les personnes physiques tels que les artisans ou les commerçants (micro-entrepreneur et entreprise individuelle)
  • l’entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) mais seulement pour le patrimoine affecté à l’activité professionnelle
  • les personnes morales de droit privé (société ou association par exemple).

Par ailleurs, la liquidation judiciaire peut être ouverte après le décès d’un commerçant, d’un artisan, d’un agriculteur ou de toute personne physique exerçant une activité professionnelle indépendante, et qui était en état de cessation des paiements.

Comment la liquidation judiciaire est-elle mise en place ?

L’ouverture d’une procédure de liquidation judiciaire peut être effectuée :

  • à la demande d’un créancier (sauf si une procédure de conciliation est en cours)
  • à la demande d’un débiteur
  • à la demande du procureur de la République (sauf si une procédure de conciliation est en cours).

Cette demande se fait auprès du tribunal compétent :

  • le tribunal de commerce : si le débiteur est commerçant ou artisan
  • le tribunal de grande instance : dans les autres cas.

Comment se déroule la liquidation judiciaire ?

Le « jugement d’ouverture » est prononcé

Si la demande d’ouverture d’une liquidation judiciaire est validée par le tribunal compétent (voir point précédent), ce dernier prononce un « jugement d’ouverture » qui met formellement en route la procédure.

Des conséquences sont immédiatement applicables sur l’entreprise et ses activités

  • le gérant est dessaisi de ses fonctions et l’activité de l’entreprise est stoppée : le chef d’entreprise ou le responsable de la structure doit cesser immédiatement d’exercer ses fonctions et l’activité est elle aussi stoppée, sauf autorisation contraire du tribunal (pour une durée de 3 mois renouvelable)
  • blocage des poursuites : toute action en justice visant le débiteur devient impossible ou est suspendue
  • arrêt du cours des intérêts : les intérêts (conventionnels, légaux, etc) et majorations (à l’exception des intérêts des prêts de plus d’un an) sont bloqués
  • rupture des contrats de travail des salariés : si la structure employait des salariés, les contrats de travail sont rompus dans un délai maximal de 15 jours suivant le jugement, ou 21 jours lorsqu’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) est établi. Les créances nées de la rupture du contrat de travail (salaires, primes, indemnités, cotisations et contributions sociales…) sont couvertes par l’assurance de garantie des salaires (AGS)
  • exigibilité des créances : toutes les créances que les créanciers détiennent contre l’entreprise, deviennent immédiatement exigibles. Dans un délai de 2 mois à partir de la publication du jugement, les créanciers qui disposent d’une créance qui existait avant le jugement doivent adresser une déclaration de créances au liquidateur (voir point suivant).

Un liquidateur judiciaire est nommé pour gérer l’entreprise

Un mandataire judiciaire est nommé pour être liquidateur : ce dernier exerce, à la place du débiteur, ses droits et actions sur ses biens, pendant toute la durée de la liquidation. Plus concrètement le liquidateur est amené à gérer l’entreprise (notamment dans le cas ou le maintien provisoire de l’activité a été autorisée par le tribunal) ; à vérifier les créances ; à effectuer la vente des biens (marchandises, matériels, immeubles, droit au bail, etc.) ; à procéder aux éventuels licenciements des salariés.

Un juge-commissaire est nommé pour suivre le bon déroulement de la procédure

Le jugement qui ouvre la liquidation judiciaire, désigne également un juge-commissaire qui est chargé de veiller au bon déroulement de la procédure et à la protection des intérêts en présence.

Le tribunal prononce la clôture de la liquidation

La clôture de la liquidation peut intervenir pour 3 raisons :

  • tout le passif exigible a été remboursé, en d’autres termes, l’entreprise a pu rembourser l’intégralité de ses dettes  
  • le liquidateur dispose de sommes suffisantes pour désintéresser les créanciers
  • les opérations de liquidation deviennent impossibles en raison de l’insuffisance d’actifs.

Sauf exceptions (par exemple en cas de fraude fiscale ou de dissimulation d’actif ou de sanction personnelle ou pénale), la clôture bloque toute les poursuites éventuellement engagées par les créanciers à l’égard du débiteur.  

À la clôture de sa liquidation, la société n’existe plus en tant que personne morale.

Jean