Site icon Yatedo, les Actualités & les News

Top 10 des métiers bien payé en 2022

Certains métiers vont connaître d’importantes hausses de salaire au cours de l’année 2022. C’est ce que révèle le Guide des salaires 2022 réalisé par le cabinet de recrutement Robert Half. Tour d’horizon des dix professions qui devraient connaître les augmentations les plus importantes l’an prochain.

Si vous pensez à changer de métier, le Guide des salaires 2022 établi par le cabinet de recrutement Robert Half peut vous intéresser. Il recense en effet les rémunérations brutes annuelles de 86 professions dans quatre grands secteurs d’activité : la finance et la comptabilité ; le digital et les technologies ; les ressources humaines, le juridique et le fiscal ; et l’assistanat spécialisé, rapporte Capital.

Dans ce guide, certains métiers se démarquent par une forte croissance de la rémunération attendue pour 2022. Ces chiffres ont été établis en prenant en compte l’évolution du salaire médian par rapport à l’expérience. En tête de ce classement arrive la profession de fiscaliste. Son salaire médian va évoluer entre 37,5% de plus pour un débutant et jusqu’à 88,9% pour un professionnel d’expérience intermédiaire.

Les métiers “techniques” les plus recherchés

Ce sont les métiers “techniques” qui devraient le plus profiter de la hausse comme les comptables généraux, les gestionnaires de paie ou les juristes spécialisés en droit des sociétés.

Pour attirer les talents, les entreprises devront actionner d’autres leviers que la rémunération, estime Robert Half. Le cadre de travail, les questions éthiques et environnementales seront importantes pour convaincre les salariés de s’engager.

Top 10 salaires des métiers

1. Fiscaliste

C’est le métier dont le salaire va le plus augmenter selon le cabinet de recrutement Robert Half. Un débutant devrait percevoir en 2022 55 000 euros, soit une hausse de 37, 5 %. Les personnes avec une expérience intermédiaire bénéficieront tout particulièrement de cette hausse des salaires : le leur devrait augmenter de 88, 9 % (soit 85 000 € bruts / an). Enfin les personnes expérimentées pourraient connaître une hausse allant jusqu’à 84 % de leur salaire.

2. Ingénieur devOps

Un métier plutôt nouveau, qui figure en deuxième place du classement. L’ingénieur DevOps regroupe deux fonctions : celle de développeur, création d’application et celle d’administrateur qui se charge de déployer l’application et de l’exploiter (l'”Ops”). L’ingénieur “DevOps” est là pour effacer la frontière entre les équipes de développement et les équipes de production, traditionnellement séparées. Avec un salaire débutant s’élevant à 75 000 € / an, et allant jusqu’à 110 000 pour les plus expérimentés, cette profession connaît une hausse des salaires allant de plus de 59 % à plus de 69 %.

3. Responsable HelpDesk

Encore un métier au drôle de nom. “Le rôle du responsable help desk est de garantir l’organisation, le suivi ainsi que la gestion de toute son équipe et également de déployer tous les moyens possibles pour améliorer la qualité des services. Le responsable help desk est également connu sous le nom de responsable hotline”, indique le cabinet Robert Half. Cette fonction voit une hausse de son salaire atteignant 40 % pour les plus expérimentés en 2022, 37, 5 % pour les débutants et 33,3 % pour les intermédiaires.

4. Chef de projet maîtrise d’ouvrage

La hausse des salaires en 2022 dans cette profession vaut également pour les assistants à maîtrise d’ouvrage. Ils devraient augmenter de 31 % pour les débutants, portant le salaire à 55 000 €/ an, de 26 % pour les expériences intermédiaires, avec un salaire de 63 000 et de 27, 3 % pour les expériences avancées pour 70 000 € de salaire annuel.

5. Data scientist

“Le rôle d’un data scientist est de valoriser l’ensemble des données clients pour en faire une analyse permettant d’optimiser les offres et les services de l’entreprise”, indique Robert Half. En charge de ce que l’on appelle la “big data”, le data scientist devrait également voir son salaire revalorisé en 2022, avec une hausse allant de 11 à 27 % pour des salaires compris entre 50 000 et 70 000 euros brut par an l’année prochaine.

6. Directeur fiscal

C’est lui qui veille à la stratégie fiscale de l’entreprise et son salaire est alléchant. Avec une hausse comprise entre 14 et 20 % pour 2022, les directeurs fiscaux devraient toucher entre 80 000 et 120 000 euros brut par an l’année prochaine.

7. Assistant de projet

Il a pour rôle d’épauler le chef de projet, et verra son salaire davantage revalorisé en 2022 que son supérieur, à en croire les données du cabinet Robert Half. Avec un salaire moyen compris entre 26 000 et 34 000 euros brut annuels selon l’expérience, cela équivaut à une hausse allant de 13 à 21, 4 % du salaire pour l’assistant de projet.

8. Comptable général

Il travaille sous la responsabilité du chef comptable et veille aux comptes de l’entreprise. Le comptable général verra lui aussi son salaire augmenter de 6, 7 % pour les débutants et de plus de 12 % pour les salariés avec plus d’expérience. Grâce à cette hausse prévue par le cabinet Robert Half, ils devraient gagner entre 32 000 et 45 000 euros brut annuels.

9. Assistant appel d’offre

“Les missions d’un assistant appel d’offres sont d’apporter des réponses précises à l’appel d’offres en rassemblant l’ensemble des informations demandées sur l’entreprise”. Avec un salaire en 2022 qui devrait s’élever entre 28 et 35 000 €, c’est chez les débutants que la hausse est la plus concrète, avec + 16,7 %.

10. Consolideur

Le rôle du consolideur est de consolider les états financiers d’une entreprise ou d’un groupe. “Les missions du consolideur sont variées, elles dépendent de la structure de l’entreprise. Il recueille, vérifie et analyse tous les documents liés à l’activité économique, fiscale et financière de chaque filiale afin de définir les périmètres de consolidation en lien avec la société mère”, indique le cabinet Robert Half. Les Consolideurs occupent ainsi la 10e place du classement, avec un salaire qui devrait varier de 55 000 à 75 000 euros en 2022, grâce à une hausse comprise entre 6,6 et 10 %.

Le télétravail, critère clé pour recruter

De même que le télétravail. Permettre aux salariés de travailler à distance sera un argument clé pour recruter des talents, estiment ainsi 42% des dirigeants interrogés. Si le télétravail à 100% restera évidemment l’exception (4% des dirigeants y sont prêts), des aménagements pour une organisation hybride vont se multiplier dans les mois qui viennent.

Côté salariés, les qualités qui séduiront le plus les recruteurs l’année prochaine seront évidemment les aptitudes numériques (23%), l’adaptabilité (22%) et la capacité d’organisation (19%). Mais aussi la mobilité. En 2022, la zone de recherche des recruteurs sera plus étendue qu’auparavant. 90% des dirigeants interrogés se disent prêts à chercher des candidats dans d’autres régions voire d’autres pays que les leurs.

*Enquête réalisée en ligne au mois de juillet 2021 auprès de 300 dirigeants français (directeurs généraux, directeurs administratifs et financiers, directeurs des systèmes d’information, ayant des responsabilités en matière de recrutement), issus d’entreprises de toutes tailles des secteurs privés et publics.

Le magazine Capital a publié la liste des 32 métiers concernés.

Quitter la version mobile