Israël reçoit des ballons incendiaires

Israël reçoit des ballons incendiaires

Des ballons incendiaires lancés depuis Gaza ont provoqué des incendies dans le sud d’Israël. L’armée de l’air israélienne a bombardé lundi soir des positions militaires du Hamas à Gaza en riposte aux lancers de ballons incendiaires sur Israël survenus plus tôt.

Un site de production d’armes du Hamas à Khan Younès, un puits d’un tunnel terroriste à Jabalya et un lance-roquettes souterrain situé près d’une école, ont été visés par Tsahal.

Des ballons incendiaires lancés depuis Gaza avaient provoqué des incendies dans le sud d’Israël, ont rapporté les pompiers. L’Etat hébreu tient le Hamas pour responsable de toutes les actions menées en direction de son territoire depuis Gaza.

Samedi, un garde-frontière a été blessé par des coups de feu tirés par un Palestinien lors d’affrontements à la frontière entre Gaza et Israël, il est toujours dans un état critique.

Le dernier cycle de violence entre le Hamas et Israël en mai avait fait 13 morts côté israélien et des dizaines de blessés.

Un adolescent de 15 ans tué

Ces frappes font suite à d’autres raids israéliens dans la nuit de samedi à dimanche sur le territoire palestinien, ayant visé « quatre sites de fabrication d’armes et de stockage » appartenant au Hamas, selon l’armée israélienne. Samedi dans la journée, des manifestations le long de la clôture séparant la bande de Gaza d’Israël avaient donné lieu à des heurts. Une quarantaine de Palestiniens ont été blessés, selon le Hamas, et un soldat israélien gravement blessé.

Les confrontations sont fréquentes. Ce mardi à l’aube, un adolescent palestinien a été tué par des tirs de l’armée israélienne dans le camp de réfugiés de Balata à Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie occupée. Selon le ministère de la Santé palestinien, Imad Khaled Saleh Hashash, 15 ans, a été blessé par balle à la tête et a succombé à ses blessures à l’hôpital de Naplouse. L’armée israélienne a indiqué avoir ouvert le feu en direction d’un « suspect sur un toit qui tenait un grand objet dans ses mains et qui tentait de le jeter à sur un soldat en bas de l’immeuble ».

L’armée se trouvait dans le camp de Balata, le plus grand de Cisjordanie occupée, dans le cadre d’une opération qui visait « à appréhender un suspect » et pendant laquelle les forces ont essuyé des « tirs à balles réelles depuis des toits », « des jets de pierre et d’objets ». La personne « suspectée d’être impliquée dans des activités terroristes a été appréhendée », a précisé l’armée.

La deuxième salve de raids en moins d’une semaine

Ces frappes ont fait suite à d’autres raids israéliens dans la nuit de samedi à dimanche sur l’enclave palestinienne, ayant visé « quatre sites de fabrication d’armes et de stockage » appartenant au Hamas, selon l’armée israélienne.

Ces raids ont eu lieu à la suite d’affrontements entre des Palestiniens et l’armée israélienne survenus dans la journée de samedi, en marge de manifestations organisées le long de la barrière séparant la bande de Gaza d’Israël. Une quarantaine de Palestiniens ont été blessés par des tirs israéliens lors de ces heurts, selon le Hamas, tandis que les forces de sécurité israéliennes ont aussi fait état d’un blessé grave dans leurs rangs.

L’Etat hébreu tient le Hamas pour responsable de toutes les actions menées vers son territoire depuis l’enclave. Sous blocus israélien depuis près de quinze ans, la bande de Gaza compte 2 millions d’habitants. Israël et le Hamas se sont livré une guerre éclair de onze jours en mai, durant laquelle 260 Palestiniens ont été tués par des frappes israéliennes sur Gaza, parmi lesquels des combattants, selon les autorités locales. En Israël, les tirs de roquettes depuis Gaza ont fait 13 morts, dont un soldat, d’après la police et l’armée.

Une quarantaine de Palestiniens blessés à la frontière

L’Etat hébreu tient le Hamas pour responsable de toutes les actions menées vers son territoire depuis l’enclave, sous blocus israélien depuis près de 15 ans et où vivent quelque deux millions d’habitants.

Une quarantaine de Palestiniens ont été blessés samedi, dont un enfant grièvement, par des tirs israéliens lors de heurts à la frontière séparant Israël de la bande de Gaza selon les autorités de l’enclave, l’armée israélienne rapportant aussi un blessé grave dans ses rangs.

A la suite de ces affrontements, l’Etat hébreu a annoncé avoir mené des raids aériens contre « quatre sites de fabrication d’armes et de stockage appartenant à l’organisation terroriste Hamas ». Israël et le Hamas se sont livré une guerre éclair de 11 jours en mai.

Jean