Aide financière en France

Il existe toute une série de programmes qui offrent une aide financière pour la création d’une entreprise.

Une aide est également disponible pour les entreprises existantes qui souhaitent se développer ou recruter de nouveaux employés.

Ces programmes sont gérés par une variété d’organismes différents aux niveaux national et régional. Ils font également l’objet d’une publicité insuffisante et de nombreux propriétaires de nouvelles entreprises ne profitent pas de l’aide disponible.

Il est tout à fait possible qu’une grande partie de votre temps lors de la création d’une entreprise soit consacrée à faire le tour des différentes agences et autorités pour essayer de déterminer si vous êtes éligible.

Si vous avez une bonne connaissance du français, vous pouvez également consulter les pages Web de l’agence nationale pour la création d’entreprises BPI France, qui contient une liste des principaux programmes.

En général, la plupart des régimes offrent une réduction ou une exonération d’impôts ou de cotisations sociales et quelques-uns offrent des subventions ou des prêts à taux réduit pour la création d’une entreprise.

Il existe également une série de contrats de travail subventionnés pour les jeunes, les personnes âgées et les chômeurs, ou pour aider au développement de secteurs particuliers de l’économie.

Dans presque tous les cas, il faut remplir de nombreux documents pour obtenir une aide, alors préparez-vous à être patient et assidu !

Certains des programmes les plus courants sont décrits dans les pages suivantes.

Aide à la sécurité sociale pour les entreprises en phase de démarrage – ACCRE

Il s’agit d’un régime national opérationnel qui offre un soutien financier aux personnes qui créent une nouvelle entreprise.

Le régime est réservé aux chômeurs et aux jeunes.

Le régime a pour acronyme ACCRE, qui signifie Aide aux Chômeurs Créateurs et Repreneurs d’Entreprise.

La nature de l’aide dépend du statut fiscal de l’entreprise que vous avez créée, que ce soit le régime réel ou celui de la micro-entreprise.

Régime Réel

Ce régime accorde une exonération des cotisations sociales suivantes pendant les 12 premiers mois de l’activité de l’entreprise.

Assurance maladie ;
Maladie ;
Maternité ;
Retraite de base ;
Vieillesse ;
Invalidité ;
Décès ;
Allocations familiales.

L’exonération est soit totale, soit réductrice, soit nulle en fonction du niveau des revenus professionnels (2020).

Si le bénéfice professionnel est inférieur à 30 852 €, l'exonération est au taux de 100 %.

Elle est réduite si le bénéfice est supérieur à 30 852 € et inférieur à 41 136 €.

Au-delà de 41 136 €, aucune réduction n'est accordée.

Toutefois, les cotisations sociales suivantes restent dues, dans tous les cas :

CSG-CRDS ;
Formation professionnelle ;
Retraite complémentaire obligatoire (pour les artisans et commerçants).

Micro-entreprise

Les personnes qui créent une entreprise en tant que micro-entreprise à partir de janvier 2020 peuvent bénéficier d’un allégement de 50 % la première année.

Cet allégement est principalement réservé aux chômeurs et aux jeunes.

Vous trouverez plus de détails dans notre Guide de la création d’une micro-entreprise en France.

Formalités

Vous devrez faire une demande d’exonération, ce que vous pouvez faire au moment de l’enregistrement de l’entreprise.

Il existe également un programme qui offre des prêts commerciaux sans intérêt et qui est disponible pour les chômeurs et autres. Il s’agit du programme « NACRE », dont vous trouverez plus d’informations dans nos pages consacrées à l’obtention de conseils sur la création d’entreprise en France.

les programmes régionaux de développement des entreprises

Il existe différentes formes d’assistance pour les personnes situées dans les zones de développement urbain et rural. Vous pourriez être agréablement surpris par l’étendue de ces zones.

Certains programmes fonctionnent à l’échelle nationale et d’autres sont gérés par les autorités régionales ou locales.

Les principales zones de développement nationales (et leurs acronymes !) sont les suivantes :

Zones de revitalisation urbaine (ZRU)
Zones de revitalisation rurale (ZRR)
Zones Prime d'Aménagement due Territoire (PAT)
Territoires ruraux de développement prioritaire (TRDP)
Zones Franches Urbaines (ZFU)

Les aides disponibles dans ces zones sont souvent généreuses, même si ces dernières années, les règles se sont durcies et, en particulier, les micro-entrepreneurs sont exclus de nombre d’entre elles.

Elle peut prendre la forme de subventions, mais le principal type d’aide consiste en un allégement fiscal et une exonération totale ou partielle du paiement des cotisations de sécurité sociale.

Dans la plupart des cas, ces concessions sont limitées dans le temps, mais elles peuvent être disponibles pendant cinq ans ou plus.
Zones de Revitalisation Rurale (ZRR)

En ce qui concerne les zones de développement rural, les entreprises en phase de démarrage peuvent obtenir une exonération totale de l’impôt sur le revenu pendant 5 ans.

Établies en France depuis 1996, les Zones de Revitalisation Rurale (ZRR) sont des zones du pays à faible densité de population ou qui souffrent autrement de déficiences économiques structurelles.

Le zonage est très étendu, aux quatre coins de la France, et comprend environ 13 000 des 35 000 communes, soit quelque 6 millions d’habitants.

Par conséquent, vous pourriez avoir la surprise de constater que la zone dans laquelle vous installez votre entreprise bénéficie de ce classement.

Pour savoir si votre commune se trouve dans une ZRR, vous pouvez consulter l’observatoire-des-territoires, mais il peut aussi être prudent d’obtenir une confirmation auprès de votre mairie ou de votre centre des impôts.

Avant de vous précipiter pour confirmer auprès de votre mairie, la mauvaise nouvelle pour un grand nombre de futurs propriétaires d’entreprise est que l’exonération de l’impôt sur le revenu ne s’applique pas à ceux qui ont le statut fiscal de micro-entrepreneur.

L’exonération ne s’applique que si vous envisagez de gérer l’entreprise en tant qu’entrepreneur individuel ou par le biais d’une société, dans laquelle l’entreprise est imposée sur la base des bénéfices réels (régime réel).

Si vous envisagez d’adopter le régime réel, l’exonération n’est pas trop généreuse :

Une exonération totale de l'impôt sur le revenu pendant 5 ans ;
Une exonération à un taux dégressif pour les trois années suivantes - 75%, 50% et 25% la huitième année.

Lorsque l’entreprise réalise une partie de ses ventes en dehors de la ZRR, elle peut tout de même en bénéficier, à condition que ces ventes ne dépassent pas 25 % du total des ventes. Si elles dépassent 25 %, les ventes supérieures à ce seuil sont soumises à l’impôt.

Si vous exercez votre activité en tant qu’entrepreneur individuel, l’exonération s’applique à l’impôt sur le revenu des personnes physiques, et si vous exercez votre activité par l’intermédiaire d’une société, elle s’applique à l’impôt sur les sociétés.

La très grande majorité des activités commerciales peuvent bénéficier de l’exonération, à l’exception des activités suivantes

Les activités financières, bancaires ou d’assurance ;
La gestion ou la location de biens immobiliers ;
La pêche maritime ;
Les activités agricoles ;
L’extension d’une activité existante ;
Successions familiales (bien que certaines puissent bénéficier d’une exonération).

Pour obtenir l’exonération, il n’y a aucune démarche à effectuer ; il suffit de remplir (cocher) la case correspondante sur votre déclaration de revenus. En cas de doute, vous devez obtenir une confirmation préalable de votre bureau des impôts.

Si vous avez droit à l’exonération de l’impôt sur le revenu, vous aurez également droit à une exonération de la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) pendant 5 ans, sauf décision contraire de la commune.

Pour obtenir l’exonération de la CFE, vous devez présenter le formulaire Cerfa 1465-SD à votre centre des impôts.

Les gîtes ruraux et les meublés de tourisme agréés, les chambres d’hôtes et certains hôtels peuvent également obtenir une exonération des taux locaux (taxe d’habitation et taxe foncière) en soumettant chaque année les formulaires 1205-GD-SD/Cerfa 13567 et 6671-D-SD/Cerfa 15532 à leur centre des impôts local avant le 31 décembre. L’exonération s’applique à condition que le conseil municipal ait pris une décision de principe à cet effet.

Nous vous conseillons vivement, dans le cadre de vos recherches et de votre planification, d'examiner avec votre comptable, la Chambre de Commerce et les autorités publiques locales, si vous pourriez être situé dans l'une ou l'autre des zones de développement.

En effet, même si vous ne résidez pas dans une zone de développement, certaines communes et le Conseil régional offrent une aide discrétionnaire à une nouvelle entreprise qui s’établit sur leur territoire.

Si vous avez un projet de création d’entreprise qui a quelque chose d’innovant, prenez contact avec une autre agence nationale de développement des entreprises appelée OSEO/BIP.

Visitez le site web de votre Conseil Régional et renseignez-vous auprès de lui.

Rendez visite à leurs bureaux et discutez de votre projet et de vos besoins.

Les conseils régionaux sont une source étonnamment utile de soutien financier et autre.

Une forme d’aide souvent disponible est la prise en charge du coût d’une étude de marché sur la viabilité de votre projet d’entreprise.

financement bancaire pour une nouvelle entreprise en France

Les banques sont tenues par le gouvernement français d’aider les nouvelles entreprises à obtenir un financement. Ainsi, si vous disposez d’un plan financier décent, vous les trouverez généralement très accommodantes lorsqu’il s’agit de prêts non garantis à petite échelle à des taux raisonnables.

Vous devriez vous renseigner auprès de votre banque sur le prêt à la création d’entreprise (PCE), d’un montant maximum de 7 000 €, qui peut être obtenu sans qu’il soit nécessaire d’offrir une garantie pour le prêt. Bien que l’on attende de vous que vous démontriez que vous apportez une partie de votre propre capital, ce n’est pas une règle uniformément appliquée. On attendra toutefois de vous que vous disposiez d’un compte professionnel.

Le prêt est disponible pour les jeunes entreprises de moins de trois ans et uniquement si vous n’avez pas déjà bénéficié d’un financement de démarrage. Le taux et la durée du prêt sont déterminés par négociation avec la banque, mais il s’agit normalement d’un prêt à taux fixe avantageux d’une durée maximale de 5 ans. Vous avez droit à un remboursement différé au cours des six premiers mois/année du prêt et vous ne payez pas de frais de dossier.

Si vous recherchez un financement à moyen ou long terme, adressez-vous à votre banque pour obtenir un prêt CODEVI, qui est une source bon marché de financement non garanti pour une entreprise, mais qui est limité à certains secteurs d’activité. Plus généralement, les prêts sont appelés Prêts Bancaires aux Entreprises (PBE).

Dans tous les cas, attendez-vous à devoir présenter à la banque des prévisions financières (ou un plan de trésorerie) avant qu’elle n’approuve le prêt.

Si, en raison d’un chômage antérieur ou de faibles revenus, vous avez des difficultés à obtenir un prêt bancaire, vous pouvez peut-être obtenir un prêt sans intérêt auprès de l’un des partenariats public-privé.

Ces prêts portent des noms différents, appelés soit Prêt d’honneur, Fonds de cohésion sociale, soit Prêts solitaires. Leur objectif principal est de servir de financement « mezzanine » pour permettre à une nouvelle entreprise d’avoir accès à un prêt bancaire.

Dans certains cas, le prêteur peut demander un garant pour un maximum de 50 % du prêt, bien que dans le cas du Fonds de cohésion sociale, le gouvernement agisse comme garant pour une partie du prêt.

Les prêts sont disponibles auprès de différentes organisations que vous pouvez contacter ci-dessous. Vous pouvez également vous adresser à votre banque, qui pourra peut-être vous aider à remplir une demande.

L’objectif de chaque organisation est légèrement différent. Réseau Entreprendre, en particulier, se concentre sur les entreprises ayant la perspective de compter 5 employés ou plus. L’ADIE se concentre sur les personnes qui sortent du chômage, les demandeurs de sécurité sociale et les personnes qui ne peuvent pas avoir accès aux prêts ordinaires.

aide aux frais de personnel pour une petite entreprise en France

Si vous avez l’intention d’employer du personnel, il existe un éventail déconcertant de contrats et de régimes disponibles qui accordent une exonération totale ou partielle des cotisations de sécurité sociale de l’employeur ou une aide financière pour le salaire.

Bon nombre de ces contrats sont axés sur les jeunes ou les personnes de plus de 50 ans, en particulier celles qui sont au chômage.

Des aides plus générales sont disponibles dans les zones de développement, qui sont nombreuses en France.

Si vous employez une personne au salaire minimum, vous êtes exonéré de l'obligation de payer certaines cotisations patronales de sécurité sociale. Cette concession s'applique aux employeurs de moins de vingt salariés.

Par conséquent, avant d’envisager de passer une annonce pour recruter du personnel, vous devriez prendre contact avec le bureau local de l’ANPE et discuter avec lui de la manière dont il peut vous aider.

Vous constaterez également que votre conseil régional dispose d’une assistance et d’informations sur ces dispositifs.

Certains des principaux dispositifs sont répertoriés sur le site de l’agence pour la création d’entreprise de l’APCE.

Dans le passé, les formalités d’enregistrement d’un nouveau salarié auprès des autorités fiscales et de sécurité sociale, ainsi que le calcul et le paiement des cotisations de sécurité sociale, ont constitué un véritable casse-tête administratif pour les employeurs.

La situation s’est améliorée dernièrement pour les petits employeurs ne comptant pas plus de 5 employés, qui peuvent faire appel à un service appelé Titre Emploi-Service Entreprise (TESE) qui rationalise l’ensemble du processus.

Actualités Droit Éducation Pratique

Les meilleurs téléphones pour enfants

Votre enfant veut un téléphone. Un simple téléphone vocal ? Un smartphone ? Devrait-il même avoir un téléphone ? C’est compliqué. Nous allons vous aider à y voir plus clair et, quel que soit votre budget, nous avons des produits de premier choix pour les enfants de tous âges. Je suis l’un des experts en […]

Read More
Actualités Éducation Entreprise Monde Numérique Tech

10 Meilleures applications pour les étudiants en 2021

Combien de fois vos parents, grands-parents et enseignants ont-ils fait des commentaires sur la façon dont les smartphones peuvent être une terrible distraction ? Et si nous sommes honnêtes avec eux, ils n’ont pas tout à fait tort. Mais dans le monde moderne, il y a (presque) une application pour tout, ce qui rend plus […]

Read More
Droit Entreprise Metiers

Acheter une propriété commerciale en France

Si vous avez l’intention d’acheter un local commercial distinct, vous devriez envisager de le faire par le biais de la structure juridique d’une société immobilière, appelée Société Civile Immobilière (SCI), car il est possible de créer certains avantages fiscaux à partir de cette approche. Une SCI peut être utilisée en tandem avec une autre entreprise, […]

Read More